Pourquoi le trad ?

Il ne s’agit pas d’exalter un certain « folklore » parce que c’est plaisant, original ou esthétique.

Il ne s’agit pas d’exalter un certain « nationalisme » de mauvais aloi.

Il s’agit de comprendre comment, pendant des siècles et dans toutes les cultures, le chant de tradition orale, moyen d’expression rituel et collectif de toute population, qu’elle soit au travail, à la fête, en famille, en joie, en souffrance, en deuil ou en révolte, joua un rôle sociologique et humain fondamental, favorisant l’intégration, la cohésion et la solidarité humaine, canalisant les émotions et la ferveur…

C’est l’histoire des peuples au quotidien qui parle à travers leurs chants. A présent ceux-ci ont perdu leur force communautaire de rituel social du fait du démantèlement de la communauté de type rural et de l’isolement de plus en plus grand au sein de nos sociétés postindustrielles. Mais ils existent cependant encore, au moins en tant que témoignages, grâce aux chercheurs, aux ethno-musicologues et aux chanteurs qui les ont collectés et qui les transmettent.

Bim Bam Beppino Marotto et les bergers sardes

Bim Bam Beppino Marotto et les bergers sardes

Non seulement ils existent, mais ils remuent en nous une fibre émotionnelle qui ne demande qu’à vibrer à nouveau ; ils provoquent la rencontre, le dialogue, l’intérêt commun, tant il est vrai que nous sommes de plus en plus en mal d’expression collective.

 Voilà ce que les « Voix des Garennes » cherchent à faire comprendre, à provoquer, lorsque, avec leurs modestes moyens de chanteurs amateurs  -mais c’est la loi du genre-  elles expliquent et chantent comment les « Mondine », les ouvrières agricoles de la Plaine du Pô, plaçaient leur voix pour lancer leur chant, comment les mères géorgiennes soignaient les enfants malades grâce à un chant polyphonique aux harmonies étonnantes, ou encore comment un chant traditionnel portugais comme Grandola, Vila Morena, est devenu le signal et le symbole de la lutte victorieuse d’un peuple contre le « fascisme ».

mondine

Mondine

Article rédigé par Jacqueline

Retour à Répertoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *